Perou, de Cuzco au lac Titicaca

Nous avons quitté le plancher des vaches pour entamer la route qui mène à Cuzco et la Vallée Sacrée.

Premier bivouac à 3650 mètres : pour faciliter l’acclimatation, nous nous sommes mis au « mate de coca », un thé censé dissiper ou prévenir les symptômes du mal des montagnes. Bon, ça n’a pas complètement fonctionné mais la nuit n’était finalement pas si terrible !

Nous avons fait une pause dans la réserve de Pampa Galeras et pris le temps de visiter le petit musée dédiée à la faune locale. Des vigognes y sont également accueillies en attendant de pouvoir retourner à l’état sauvage.

Au fil des kilomètres, nous roulons dans des paysages magnifiques, entre 2000 et plus de 4000 mètres d’altitude. Nous avons aperçu des troupeaux de vigognes, de guanacos et d’alpagas.

 

 

 

 

Nous avons passé quelques jours à Cuzco, qui s’est avérée être une très jolie ville. Au programme, un peu de logistique, visite de la ville, balade dans les mercados et spectacle de danses andines.

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons repris la route en direction de la Vallée Sacrée pour visiter quatre sites :

  • Pisac

  • Ollantaytambo

  • Chinchero

  • Moray.

Nous sommes également passés par les Salineras de Maras, une usine de sel dont la spécificité est son organisation en terrasse. Par temps sec, la piste d’accès était hyper simple, le lendemain, la pluie aidant, l’ambiance a totalement changé : les dix mètres de long du Château de nos Birds préférés ont eu quelques difficultés à remonter la pente. Heureusement que Robbie maîtrise parfaitement la bête !

L’étape suivante était … le Machu Picchu !

On a choisi l’option low cost (sous-entendu, nous n’avons pas pris le fameux train qui relie Cuzco et Aguas Calientes). Depuis Ollantaytambo, nous avons roulé pendant près de cinq heures pour rejoindre Hydroelectrica afin d’y déposer le pick-up. Les paysages sont magnifiques (ça tombe bien car à l’allure où l’on roule, on a le temps de les apprécier 🙂 ). La route passe par le col de l’Abra Malaga qui culmine à près de 4300 mètres. Une fois le col passé, les paysages changent complètement et on a l’impression de se retrouver en Amazonie !

Les 30 derniers kilomètres jusqu’à Hydroelectrica se font sur une piste très empruntée par des collectivos roulant à vive allure et qui n’ont pas l’air ravi de partager la piste avec les touristes ! Mais la vue imprenable que l’on a vaut bien le coup !

Une fois le pick up déposé, nous avons parcouru à pied les 11 derniers kilomètres qui nous séparait d’Aguas Calientes.

Le lendemain, nous sommes allés visiter l’incroyable et immense site du Machu Picchu ! Nous avons passé tout l’après midi à arpenter les ruines et clairement, nous avons été sous le charme. C’est le premier site visité en Amérique du Sud et ce n’est pas pour rien. C’est surtout en fin d’après-midi, quand le site est presque vide, que nous avons le mieux profité des lieux.

Nous avons ensuite quitté la Vallée Sacrée en direction du lac Titicaca, notre dernière étape au Pérou. Nous avons rejoint Puno, qui soyons clairs, ne vaut pas du tout le coup ! La ville est très sale et les seuls bivouacs du centre ville ressemblent à des déchèteries.

Nous avons pris un petit bateau pour vous rendre sur les Islas Uros et Taquile.

La première nous a semblé être une vraie mascarade : Islas Uros c’est en fait un ensemble de petites îles construites sur un empilement de terre et de roseaux. Nous nous sommes arrêtés sur l’une d’elles pour y « rencontrer » une famille locale censée vivre dans de petites cahutes et cuisiner au grand air sur un feu au centre de l’île. Cependant, vous avons eu une étrange impression de mise en scène, renforcée le soir lors du trajet retour par le fait que l’île semblait vide de tout habitant. Nous pensons que les gens que vous avons vus sur cette île viennent là tous les matins, « faire comme si » pour les touristes. Et d’ailleurs, on aurait préféré que ce soit une reconstitution de la façon dont vivaient les gens il y a quelques années. Là, nous avons juste eu l’impression d’être dans un attrape-touriste !

La deuxième île, Taquile, nous a semblé plus authentique parce que nous ne sommes pas allés nous balader au beau milieu de la communauté qui y vit ; nous nous sommes juste promenés sur l’île.

Après presqu’un mois au Pérou, il est temps d’entrer en Bolivie !

7 réponses sur “Perou, de Cuzco au lac Titicaca”

  1. Vous êtes beaux, c’est vraiment magbifique…bref Je vous déteste à peu près autant que je vous aime!!

    Continuez de vous régaler et de nous faire rever !!

    1. Cela nous rappelle de très bons souvenirs !
      Merci pour les belles photos et les commentaires qui sont très agréables à lire.
      Bonne continuation.
      Dominique et Michel

  2. Un merci tout particulier pour le partage de ce périple !!! Il fait un bel écho au treck que nous avions fait, il y a maintenant plus de 16 ans, entre la Bolivie et le Pérou 🙂
    Les paysages sont toujours aussi époustouflants !!!
    Belle continuation à vous !!!
    Mila pott zieri

    1. Salut Cousine!
      C’est sûr que ca doit vous faire remonter de sacrés souvenirs même si les pays ont sacrément dû changer entre temps 🙂
      Un vrai plaisir de découvrir ce coin là du monde!

      A très vite!

  3. Bonjour

    a voir vos trés belles photos,ça me rappelle de beaux souvenirs de 2004,et oui déjà 14 ans.Continuez à nous faire rever en Bolivie.Profitez bien.Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *