Nouveau-Mexique, une jolie surprise !

En arrivant au Nouveau-Mexique, nous imaginions un état semblable au Texas, un décor de western grandeur nature, avec d’immenses plaines arides, des hommes portant un chapeau de cow-boy et des tumbleweed qui traversent la route (les fameux buissons qu’on voit toujours dans les films au moment des duels). Eh bien c’est vrai, mais en partie seulement ! Le Nouveau-Mexique c’est aussi des canyons, des hauts plateaux et des montagnes aux sommets encore enneigés. Et c’était aussi, avant qu’elles en soient chassées ou dépossédées, la terre de plusieurs tribus indiennes.

Nous avons commencé par les grottes de Carlsbad qui sont disons-le franchement, à l’échelle américaine, puisque l’on descend à plus de 200 mètres sous terre. Tout le long, nous nous sommes demandés quand nous allions arriver au fond et si on aurait suffisamment de souffle pour remonter 😁.

 

 

 

 

Étape suivante à White Sands. Nous avons été bluffés, comme il y a quelques années au Maroc, par les lignes parfaites des dunes dans le désert. Nous sommes partis pour une petite rando, et grâce au joli coup de vent de la veille, il n’y avait aucune trace de présence humaine. Nous avions l’impression d’être les premiers à marcher dans ce petit désert !

Nous avons ensuite emprunté la Turquoise Trail (route 14), une jolie route de montagne entre Albuquerque et Santa Fe. La ville de Santa Fe est à la mode hispanique, avec ses bâtiments aux angles arrondis, dont les charpentes traversent les murs et décorent les façades. Contrairement à la majeure partie des villes américaines, il y a un petit centre ville, avec des galeries d’art, des restos (dont un resto français, que bien sûr on a testé !) et quelques magasins.

 

 

 

 

Cap au sud de la ville pour rejoindre Tent Rock, un site de formations géologiques étonnantes, en forme de cônes.Jolie ballade avec un point de vue magnifique au sommet.

En remontant vers le Nord, nous nous sommes arrêtés au Bandelier National Monument, vestige de la tribu indienne des Pueblos.

Nous sommes ensuite partis pour la ville de Taos, près de laquelle nous voulions visiter le village indien de Taos Pueblo. Manque de bol, le village était justement fermé aux non-residents sans trop savoir quand il devait réouvrir. Qu’importe, la route pour y aller et également celle que nous avons prise ensuite pour repartir vers l’est valaient largement le déplacement !

Nous avons terminé notre périple au Nouveau-Mexique par le site incroyable de Bisti Badlands.

En chemin pour l’Utah, nous avons fait une incursion de 24 heures au Colorado, juste le temps nécessaire pour faire Mesa Verde et prendre une prune pour excès de vitesse !

Le Nouveau-Mexique a été une belle découverte pour nous et mérite définitivement qu’on s’y arrête !

6 réponses sur “Nouveau-Mexique, une jolie surprise !”

  1. Ça claque et ça donne envie !
    Continuez comme ça (mais ne roulez pas trop vite 😁) et prenez soin de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *