Du Mexique à la Colombie : shipping du véhicule / vol Cancún – Cartagena

  • Le shipping, partie expédition

Nous avons commencé à nous préoccuper du shipping pour envoyer Hordago du Mexique en Colombie environ trois mois avant. Qu’on se le dise, il n’y a pas pléthore de choix en ce qui concerne les compagnies maritimes ainsi que les agents.

Nous avons donc opté pour la société Hoeg et un de leur « agent attitré » , d’abord pour une question financière et ensuite parce que cet agent nous avait été recommandé par d’autres voyageurs. Point pratique, l’agent parle couramment anglais, ce qui facilite grandement les choses.

Nous avions donc pris rendez-vous avec l’agent le 23 août afin de préparer les documents nécessaires pour le départ du bateau le 29 août. La veille de notre rendez-vous, Philippe a constaté que le bateau accusait un retard de plusieurs jours (suivi possible sur le net à cette adresse si l’on connaît le nom du bateau : www.marinetraffic.com). Nous avons alors contacté l’agent qui nous l’a confirmé : le bateau avait 10 jours de retard. Nous avons tout de même maintenu le rendez-vous du lendemain pour qu’il puisse nous expliquer la marche à suivre.

Pour patienter, nous sommes partis nous mettre au vert près de Oaxaca pendant une petite semaine. Nous sommes revenus à Veracruz pour entamer les démarches du shipping le 3 septembre.

Voici les différentes étapes :

– Annuler l’importation temporaire du véhicule (nous avions obtenu une autorisation de circulation sur le territoire pour 10 ans) au Banjercito

– Un employé de l’agent a emmené notre véhicule au port pour qu’il passe au scanner (rayons X)

– Le lendemain matin, Philippe s’est rendu au port avec l’agent pour que les douaniers fassent l’inspection du véhicule et nous délivrent le document nécessaire au chargement d’Hordago sur le roro.

L’inspection était assez complète puisqu’ils ont vérifié l’ensemble des placards de la cellule et ont fait passer le chien renifleur. Ils ont même vérifié le contenu du réservoir d’essence d’un autre véhicule présent, à l’aide d’une caméra endoscopique. Tout au long de la fouille, les douaniers ont pris des photos de leurs recherches comme pour attester de leur travail.

Les étapes ne sont donc pas très nombreuses et nous nous sommes posés la question après coup de la nécessité d’être passé par un agent pour les formalités administratives. Il faut reconnaître que cela facilite les choses avec l’administration et peut être une aide fort utile pour communiquer (Philippe a beau s’améliorer de jour en jour, il n’est pas encore bilingue en espagnol 😁). Ce « confort » coûte tout de même 450 USD (soit près d’un tiers du prix global du shipping dans notre cas). Nous ne savons pas, sur ces 450 dollars, la part qui revient à l’agent et celle qui représente les frais réels d’exportation.

  • Le shipping, partie réception

Hordago est bien arrivé à Cartagena le 14 septembre. Cette fois encore nous sommes passés par un agent pour simplifier les choses (le prix est sensiblement égal à celui du Mexique : 500 dollars).

Voici les étapes pour récupérer le véhicule :

– Rendez-vous avec notre agent pour lui remettre les copies de nos passeports, le permis de conduire de Philippe et la carte grise du véhicule.

– Nous sommes ensuite allés au port pour nous enregistrer (seulement une personne est autorisée à entrer dans le port avec l’agent).

– Nous nous sommes ensuite rendus au SOAT pour prendre une assurance pour le véhicule (indispensable pour pouvoir sortir du port) : xxxxx euros pour un mois. (Attention l’agence était ouverte seulement jusqu’à midi)

– L’agent a ensuite pris rendez-vous avec les douanes pour l’inspection du véhicule l’après midi même (celle-ci consistait simplement à prendre une photo du véhicule puis de la transmettre à l’inspecteur en chef resté au bureau)

– Après l’inspection, le Bill Of Landing final est émis par les douanes. Ce document nous donne la possibilité de récupérer Hordago.

En résumé, il faut en gros compter une quinzaine de jours au total :

  • – Lundi 03/09 : dépose du pick up à l’agent de Veracruz
  • – Jeudi 06/09 : départ du roro de Veracruz
  • – Vendredi 14/09 : arrivée du roro à Cartagena
  • – Lundi 17/09 : début des démarches pour récupérer le véhicule
  • – Mardi 18/09 : récupération d’Hordago
  • Le vol de Cancún à Cartagena

De notre côté, nous nous sommes rendus en Colombie en avion le 15 septembre après avoir découvert le Yucatan.

Nous avions entendu dire que la Colombie exigeait un billet d’avion retour ou de continuation pour l’entrée sur le territoire. A priori, certaines compagnies aériennes refusent aux passagers d’embarquer si ça n’est pas le cas ou les douaniers colombiens peuvent refuser de les laisser passer les contrôles et exiger leur départ immédiat du territoire.

En ce qui nous concerne, nous avions pris nos billets chez Interjet et rien ne nous a été demandé, ni à l’embarquement, ni à l’arrivée.

Nous pouvons rester 90 jours sur le sol colombien (pas de frais).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *