Californie : 3 semaines dans le Golden State

Nous sommes arrivés en Californie et plus précisément a Crescent City, le 4 juillet, jour de fête nationale ! L’après-midi, nous avons déambulé au milieu des américains qui se retrouvent pour écouter de la musique et passer un moment en famille ou entre amis.

 

A la tombée de la nuit, les vraies festivités ont commencé : de nombreux petits groupes se sont installés autour d’un feu de camp sur la plage ou dans l’herbe et chacun a lancé son propre feu d’artifice. Le ciel était illuminé par les dizaines de feux en même temps ! Génial ! Un peu plus tard, c’est le feu d’artifice officiel qui était lancé depuis la baie.  Le retour au bivouac du soir a été intéressant : les retardataires qui n’ont pas pu user tous leurs feux s’en sont donné à coeur joie un peu partout  : dans les jardins, les parkings ou même la rue, petite ambiance de guérilla urbaine en version festive, ca pête de partout et ils adorent çà! En tout cas, on ressent bien leur fierté d’être américain, ça contraste avec notre 14 juillet où l’on délègue la fête à l’état. Quoiqu’il en soit, nous avons passé un super moment !

Nous avons longé la côte californienne et ses magnifiques plages, nettement plus sauvages et isolées que ce à quoi nous nous attendions, un vrai régal. Le seul bémol, c’est que les bivouacs y sont très réglementés (à priori, à cause de la grande quantité de SDF qui vivent dans cette région).

Nous avons ensuite rejoint le parc de Redwood et ses arbres géants. On se sent tout petit au milieu de ces arbres immenses dont on ne voit bien souvent pas la cime. De véritables colosses âgés de plusieurs milliers d’années pour certains…

 

Il était alors temps de rejoindre San Francisco, où mes parents nous ont rejoints pour visiter la Californie pendant une dizaine de jours ! Quel bonheur de se retrouver après 5 mois de séparation !

Côté décalage horaire, ils ont été mis au pli dès leur arrivée : notre petit passage au Golden Gate nous a couté plus de 2 heures de bouchons dans les rues de San Francisco. Un vrai bonheur 😁

Nous avons passé 3 jours à arpenter les rues de la ville à pied, en bus et en cable car ! La réputation de la ville aux 42 collines n’est pas exagérée : certaines rues ont des pentes bien prononcées, jusqu’à 30% ! Nous avons découvert avec plaisir les maisons victoriennes, le quartier chinois, l’île d’Alcatraz (et ses anecdotes surprenantes, à base de prise d’otages et d’évasions rocambolesques) et tant d’autres lieux encore !

 

 

 

Notre étape suivante était le parc de Yosemite. En chemin, nous nous sommes arrêtés admirer les maisons flottantes de Sausalito et le lac Tahoe.

Juste avant d’entrer dans le parc de Yosemite, nous avons pu admirer le magnifique Mono Lake et visiter la ville fantôme de Bodie, vestige de la ruée vers l’or. Ambiance Petite Maison dans la prairie garantie, on se prend à chercher les Olsens dans leur épicerie 🙂

Nous sommes entrés dans Yosemite par l’est, en empruntant la Tioga 120, une magnifique route de montagne qui culmine à plus de 3000 mètres. Les points de vue sur le Half Dôme et sur la Yosemite Valley sont incroyables !

Nous sommes aussi allés admirer le coucher de soleil à Glacier Point : la vue sur les montagnes y est époustouflante !

En redescendant, nous nous sommes rendus compte que la route que nous devions emprunter était coupée à cause de l’incendie de Ferguson qui s’était déclaré la veille dans la forêt de Mariposa. Le feu était en train de gagner du terrain et nous avons aperçu les flammes et leur rougeoiement dans le ciel, au milieu d’une épaisse fumée. Les sols sont tellement secs en Californie que cet état est très souvent le théâtre d’énormes incendies estivaux qui nécessitent parfois des semaines aux équipes de secours pour en venir à bout ! Ce qui est d’ailleurs le cas pour cet incendie toujours pas maitrisé plus de deux semaines plus tard…

Ensuite, nous nous sommes rendus au parc national de Séquoia qui compte parmi les plus impressionnants séquoias au monde. Nous avons beaucoup aimé nous balader dans le parc, à l’ombre des arbres et sans trop de monde avec qui partager les sentiers.

Nous ne pouvions pas manquer la route 1 qui longe la magnifique côte pacifique entre Los Angeles et San Francisco. Les paysages sont la encore incroyables ! Seul bémol, la météo peut être très embrumée et ainsi boucher les jolis points de vue de la côte pacifique . C’est ce qui s’est passé quand nous avons fait la route à l’aller (encore une surprise pour nous, l’imaginaire classique associé à la coté californienne, ça tient à un cliché sur un beau temps permanent). En revanche,  l’avantage d’un voyage au long cours, c’est que l’on peut tenter sa chance plusieurs fois 😁. Nous avons donc réemprunté la 1 dans le sens inverse avec le frère de Philippe et sa petite famille, cette fois-ci sous le soleil !

 

 

 

 

 

Passage obligé par Santa Cruz, berceau du surf californien mais aussi par la Sillicon Valley qui héberge des géants tels que Google, Apple ou Facebook ainsi que l’université réputée de Standford.

Dernière étape en Californie : le désert des Mojave ! La chaleur étouffante ne nous a pas permis de vraiment en profiter (plus de 40 degrés) mais on s’est fait un super bivouac dans les dunes de Kelso !

Nous avons quitté la Californie avec la sensation d’avoir bien pris le temps de la visiter, même s’il nous resterait encore quelques lieux à découvrir ! Nous poursuivons notre route avec Christian, Sylvie et Aude pour visiter les sites de l’Arizona que nous avions laissés de côté il y a quelques semaines !

2 réponses sur “Californie : 3 semaines dans le Golden State”

  1. C’est Incroyable entre les paysages les villes vos anecdotes partagées … je ne commente pas à chaque fois que je passe vous rendre visite. Mais c’est le top! Merci pour ces partages 😇😇😇😇

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *